Disséquer les textes des autres

« Scapel !
— Scalpel…
— Compresse !
— Compresse… »


Comme je l’ai déjà expliqué dans un article précédent, il est très important pour nous auteurs de lire « de manière active », c’est-à-dire en analysant ce qu’on lit avec un peu de recul, de notre point de vue de dramaturge et d’écrivain. Il n’y a qu’en étudiant et en décortiquant les textes que nous aimons que nous pouvons comprendre vraiment ce qui nous touche, pour à notre tour produire des textes capables de toucher autrui.

Or, si nous le savons tous, nous le faisons finalement assez peu : cela prend du temps.

Alors je te propose que nous le fassions ensemble : dans cette rubrique du blog, je choisis des extraits de livre qui m’ont marqué pour une raison ou une autre, et je t’en propose une revue.

1) je te les cite (cela n’a peut-être aucune importance pour toi, mais sache que je les recopie moi-même, mot à mot, sans copier-coller, juste pour ressentir le texte dans son entier). Je choisis des extraits d’au moins une page ou deux ;

2) j’évoque mon ressenti, purement personnel : pourquoi j’ai choisi ce passage, pourquoi il m’a touché ou pourquoi j’avais envie d’en parler (ça fait référence au Conseil Pixar N°10) ;

3) je cherche à rattacher le passage à l’un (ou plusieurs) des articles techniques du blog, en guise d’illustration.

[Au début de cette rubrique je réalisais aussi des statistiques en lien avec les articles focus de ce blog, mais les extraits sont trop courts pour que ces études de chiffres aient vraiment un sens]

Je compte sur toi pour participer en commentaires !

Liste des articles [EXTRAIT]

Manesh / Stefan Platteau
Les ombres de Wielstadt / Pierre Pevel
Latium / Romain Lucazeau
Le Goût de l’Immortalité / Catherine Dufour


Et toi, que t’évoquent ces extraits ? Qu’as-tu à dire sur ces passages ?
Discutons-en en commentaires !


Blog_pied

Tu trouves les articles de Stéphane utiles ? Paie-lui donc un café !

don_tipeee don_paypal

Publicités

16 réflexions sur “Disséquer les textes des autres

    1. Wouha ! Excellent lien ! Il va falloir que j’y consacre quelques heures ! Que celles et ceux qui n’ont pas peur de l’anglais visitent ce site : c’est exactement le type de blog qui manque aujourd’hui dans le paysage bloguesque littéraire français (mais ce n’est que mon avis).

      Aimé par 1 personne

  1. C’est un exercice très enrichissant, que j’ai d’ailleurs pris la déformation professionnelle de pratiquer également en lisant — mais, oh la la ! qu’il m’intimiderait comme auteure ! ^^ Mine de rien, avoir un regard statistique sur l’écriture révèle bien des choses, même si comme vous le dites très justement au sujet de « Latium », c’est l’interprétation qu’on en fait et les surprises qu’elles nous réservent qui en font toute la richesse. C’est un vrai travail de stylisticien que d’analyser ainsi le squelette des phrases, assez impressionnant !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton passage et tes divers commentaires ! 🙂
      Pour Latium, Romain Lucazeau en personne est venu m’interpeller sur Twitter hier pour souligner la faiblesse d’une analyse purement quantitative : quand on étudie les textes des autres, il faut se méfier et se rappeler que ce n’est qu’un jeu de suppositions. On ne peut pas toujours identifier les motivations de l’auteur et le pourquoi de ses choix (même si justement j’aime bien essayer de deviner). En revanche, quand on utilise cet outil pour s’analyser soi-même, c’est une autre paire de manches : on voit tout de suite si les dérives statistiques sont voulues et ont un sens, ou s’il s’agit d’une dérive non-intentionnelle. 🙂
      A bientôt !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s