Focus : les répétitions

« Je suis sérieux.
– Sérieux ?
– Sérieux. »


[Que sont les articles « focus » ? C’est expliqué ICI]

Ai-je besoin d’expliquer ce que sont les répétitions ? Tout le monde sait qu’un texte devient vite lourd si un même mot revient plusieurs fois dans un intervalle donné de quelques lignes. Idem avec des mots de la même famille : la mort (nom), mourir (verbe), mortuaire (adjectif), etc.

On ne s’en rend pas forcément compte dans le feu de l’action d’écriture, et pourtant nous multiplions les répétitions. Un peu de vigilance aide. Les logiciels d’écriture actuels aident aussi (surtout quand on travaille sur un texte depuis des mois, et qu’on ne voit plus rien). Eviter les répétitions (« répétitions involontaires », s’entend) est une bonne habitude à prendre afin de fluidifier et alléger son texte.

Statistique :
Le taux de répétitions est le ratio du nombre de répétitions sur le nombre total de mots dans le texte.
– Il semblerait qu’un taux autour de 4% soit une moyenne raisonnable ;
– En-dessous, cela signifie que tu varies bien ton vocabulaire. Avec l’aide d’un logiciel pour mettre en relief celles que tes yeux ne voient plus, il est assez aisé de tomber à 2 voire 1% ;
– Si ton taux dépasse les 7%, il semble que tu te situes dans une fourchette vraiment haute : il serait peut-être pertinent de te pencher sur la question.

C’est parfois compliqué de supprimer une répétition, car certains termes ne peuvent pas toujours être remplacés par d’autres ayant la même valeur lexicale. Viser le 0% est absurde, puisque certaines répétitions sont voulues par l’auteur, pour un effet de style (insistance, anaphore). Enfin, il n’est pas avantageux de rendre une phrase plus complexe ou moins claire juste pour éliminer une répétition. Néanmoins, il est souvent très facile – et positif pour le texte – d’esquiver une répétition, grâce par exemple à l’emploi de synonymes, et cela force à faire un peu de recherche de vocabulaire.

Là encore, tout est affaire d’entraînement. Pendant longtemps, la réduction des répétitions sera pour toi un travail de réécriture, un labeur de peaufinage. Peu à peu, ton pourcentage de répétitions sur tes premiers jets baissera de lui-même, pour le grand plaisir de tes lecteurs.

Le travail sur les verbes ternes et les répétitions sont d’excellents moyens d’enrichir son vocabulaire. C’est un peu chronophage au début, mais qui pense encore qu’écrire un livre est quelque chose de rapide ?

M’enfin, ce n’est que mon avis.


« Sérieux ?
– Oh, tu saoules… »

Blog_pied

Tu trouves les articles de Stéphane utiles ? Paie-lui donc un café !

don_tipeee don_paypal

Une réflexion sur “Focus : les répétitions

  1. Ping : Diagnostiquer son texte – Stéphane ARNIER, auteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s